Accéder à un remboursement optimal de vos dépenses de santé

Le Blog qui vous aide à faire vos premiers investissements

Accéder à un remboursement optimal de vos dépenses de santé

Comment le système de Sécurité sociale fonctionne-t-il en France ? Quelle est la marche à suivre pour alléger le plus possible ses frais de santé ? Explications.

Comprendre la Base de remboursement

Les remboursements mettent en jeu quatre secteurs : les frais réels, la Sécurité sociale, la mutuelle et ce que doit payer, in fine, l’assuré. Premièrement, afin d’être remboursé par la Sécurité sociale, il vous faut savoir quel est le montant de la base de remboursement, appelée aussi BR, c’est-à-dire le tarif qui sert de référence à l’assurance maladie. Dans la plupart des cas, la Sécurité sociale prend en charge 70% de cette BR, sauf en Alsace-Moselle où elle rembourse 90%. Sur une consultation à 23 € chez un généraliste, ça n’est pas rien. Evidemment, ce pourcentage est amené à varier en fonction de l’acte médical choisi. Pour complémenter la Sécurité Sociale, la mutuelle prend en charge les 30% ou les 10% restant. Mais il convient de distinguer la mutuelle-santé qui complète le remboursement de la Sécurité sociale de la prévoyance qui compense les pertes de revenu quand l’assuré ne peut travailler. Quoi qu’il en soit, l’objectif est de diminuer la part que l’assuré doit payer de sa poche. Autrement dit, il faut faire en sorte que sa BR soit remboursée à 100%. Car avant d’augmenter son pouvoir d’achat, peut-être faut-il diminuer ses dépenses, et notamment ses dépenses de santé.

Ne pas se laisser déborder

Première chose : souscrivez à une mutuelle. Le déficit général de la Sécurité sociale s’élevant à 16,2 milliards d’euros en 2013, le gouvernement n’aura d’autres choix que d’abaisser le montant des remboursements alloué aux frais de santé. Le récent projet de loi de financement de la Sécurité sociale a d’ailleurs pour but de le faire passer à 12,8 milliards en 2014. Car ce déficit – et ce n’est pas le seul – vient alimenter la dette publique grandissante et participe ainsi de la dégradation d’autres indices économiques. Sur Internet, il vous est également possible de simuler les montants des remboursements pris en charge par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Choisissez bien la mutuelle qui vous correspond au mieux, certaines proposant parfois un forfait s’ajoutant au pourcentage de la BR. Renseignez-vous sur les spécificités de chaque branche de la Sécurité sociale. Ne vous étonnez pas non plus que certains médicaments aient un taux de remboursement plus bas que d’autres. Ce taux est réparti en fonction de vignettes allant de la couleur orange (taux de remboursement de 15%) à la vignette blanche barrée (taux de remboursement de 100%).


Faites connaitre Premier Business :

 

6 réponses

  1. Bonjour,
    c’est un leurre dans ce pays de croire qu’il faut avoir une mutuelle pour être correctement soigné.
    Le « gros risque » est pris en charge par la sécu, la mutuelle vient à la marge pour le côté confort.
    Quelqu’un de jeune et de santé correcte a plus intérêt à placer l’argent d’une mutuelle en épargne de précaution, ça lui évitera de financer les bateaux de course, les équipes cyclistes et les budgets pub faramineux de ces pseudo organismes philanthropiques qui ne sont en réalité que des pompes à fric.
    Un petit lien intéressant :
    http://www.bfmtv.com/economie/complementaires-sante-scandale-628002.html
    Le livre aussi n’est pas mal. 😉

  2. Article intéressant. A mon idée,Il faut parfois respecter la sanitaire.
    merci pour le partage
    bonne continuation

  3. Je pense que la mutuelle n’est vraiment pas indispensable contrairement à ce qu’on veut nous faire croire surtout pour des personnes n’ayant pas des besoins particuliers non/mal pris en charge par la secu. Quant on calcul ce qu’on peut dépenser par an en mutuelle juste par précaution on voit bien que finalement ce n’est pas rentable du tout car même en cas de pépin (accident ou maladie infectieuse) la secu prend en charge tous les soins ou du moins la majorité, même les suppléments que peut apporter la complémentaire santé on peut se les payer sois même en laissant tout simplement l’argent des cotisations de coté

  4. Stéphane dit :

    Je suis à Madagascar et c’est la première fois que j’ attend dire sur ce BR, est ce que ça existe dans notre île?
    c’est vraiment très intéressant et bon à savoir
    bonne continuation

  5. Stéphane dit :

    Excellent article. c’est bizarre que l’assurance santé ayant de mutuelle.la prévoyance sociale est à l’état.
    bonne continuation

  6. Sam La Santé dit :

    L’univers des remboursements de frais médicaux semble toujours un peu complexe de prime abord. Merci pour l’article qui permet véritablement d’y voir plus clair. On comprends aussi en vous lisant qu’il faut pas hésiter à se renseigner, comparer et poser les bonnes questions pour être sûr de choisir la complémentaire la plus adaptée à sa situation. C’est un choix qui doit être réfléchi et pensé pour s’assurer la meilleure couverture santé possible.

Répondre à Sté[email protected] depenser Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *